Méthoni

Aujourd’hui, je vous emmène dans un endroit qui se trouve dans le Péloponnèse, au bout de la pointe Ouest de cette région de Grèce. Pourquoi là précisément ? C’est très simple, j’adore aller aux extrémités d’un pays. Cette année là, septembre 2009, je fis donc le tour du Péloponnèse en passant par les pointes. Ce voyage itinérant, me logeant uniquement chez l’habitant, sans réservations bien sûr. Cela donne du piment au voyage, et cela permet aussi de rentrer en contact avec les personnes, d’être plus au cœur de la vie réelle des habitants. Je vous conseille de faire de cette façon, c’est tellement plus enrichissant. Pour vous dire, depuis que je voyage à l’étranger, c’est à dire 2003, je n’ai jamais dormi dans un hôtel, toujours chez l’habitant hormis en Inde (2010 et 2016).

Bref, pour en revenir à notre sujet, Méthoni est un petit village aux rues rectilignes, tracées par les ingénieurs français de l’expédition de Morée, en 1828. Ce lieu a de spectaculaires remparts qui entourent l’avancée sur la mer et qu’il fut une des plus importantes places fortes du Péloponnèse. Vous trouverez quelques photos pour vous donner, j’espère, une certaine idée du lieu.

L’accès à la porte principale de la place forte. Septembre 2009

Fortifiée depuis l’Antiquité, Méthoni constitue pour les Byzantins une étape maritime essentielle entre Constantinople et l’Italie, un centre de commerce doublé d’un poste avancé contre les raids Barbares, puis ceux des Normands de Sicile. Après la 4 ème croisade, Méthoni tombe aux mains des Vénitiens, à partir de cette époque là, et celle çi devient une opulente cité où l’on négocie l’huile, la soie, la cire, mais aussi les esclaves.

Marques vénitiennes que vous retrouverez sur différents murs lors de votre visite. Septembre 2009

En 1500, les Ottomans enlèvent la place, pourtant défendu par 7000 hommes. A l’exception d’un intermède vénitien ( 1685-1715), ils vont s’y maintenir jusqu’en 1828, année où les troupes du général Maison en prennent le contrôle.

Voilà, j’espère que ce petit article vous aura donner envie de visiter ce lieu et de séjourner quelques temps dans cette région. Je vous signale que d’autres lieux sont à visiter, le palais de Nestor, Pylos, la plage de Voidokilia, le château de Paliokastro, sans oublier la lagune de Gialova.

N’hésiter pas à me contacter si vous désirez de plus amples informations, ou à faire des commentaires. A bientôt pour d’autres lieux à visiter et d’aventures !

1+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *