J’arrive !

J’arrive ! Lever de soleil à Mirtos (Crète, Grèce). I’m coming ! Sunrise in Mirtos (Crete, Greece)

Débordement !

Débordement à Stavros , au Nord Est de Chania (Crète, Grèce).
Overflow at Stavros, north east of Chania (Crete, Greece)

Sursaut !

Tel un sursaut où le feu du ciel perce une dernière fois avant la nuit totale. Koussomos , côte Sud de la Crète. Like a burst where the fire of the sky pierces one last time before the total night. Koussomos , south coast of Crete

Puy de Côme

Le ¨Puy de Côme ( département du Puy de Dôme, Auvergne-Rhône- Alpes). Les pentes de cet ancien volcan de type strombolien sont couvertes de plantations de bois bien alignées, qui le font reconnaître de loin. C’est un cône basaltique presque parfait culminant à 1 253 mètres d’altitude. Il a deux cratères emboîtés avec pratiquement le même axe, signe de deux phases éruptives. Son volume est d’environ 190 millions de mètres cubes. Ses coulées de lave, appelées cheires, sont les plus importantes de toute la chaîne volcanique. Sa lave est descendue jusqu’au site de l’actuelle ville de Pontgibaud et la rivière Sioule, affluent de la rive gauche de l’Allier, l’obligeant à se créer un nouveau lit. Les coulées du puy de Côme se superposant au fil des éruptions successives, elles atteignent une épaisseur de 130 mètres mesurés lors d’un sondage effectué à 1,5 kilomètre du volcan.
Le Puy de Côme (department of Puy de Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes). The slopes of this ancient strombolian volcano are covered with well-aligned wood plantations, which make it recognize from afar. It is an almost perfect basaltic cone culminating at 1,253 meters above sea level. It has two craters nested with practically the same axis, sign of two eruptive phases. Its volume is about 190 million cubic meters. Its lava flows, called Cheires, are the most important of the entire volcanic chain. Its lava descended to the site of the present city of Pontgibaud and the river Sioule, tributary of the left bank of the Allier, forcing it to create a new bed. As the flows of the Como Puy are superimposed over the successive eruptions, they reach a thickness of 130 meters measured during a survey carried out at 1.5 kilometers of the volcano.