La coracle !

La coracle est une embarcation très légère, de forme ronde ou ovale, constituée d’un tissu (ou d’une peau) tendu sur un cadre en vannerie et enduit de goudron pour le rendre étanche

Coracles parisals sur la Tungabhadrâ, rivière passant à Hampi (état du Karnataka en Inde). Photo réalisée en 2010.

Des coracles sont évoquées dans les textes les plus anciens (tablettes d’argile mésopotamiennes, dont une dizaine présente l’arche comme une coracle). Une de ces tablettes, datant de 3 700 ans et récemment traduite décrit plus précisément l’arche utilisée dans le mythe babylonien du déluge (antérieur à l’écriture du mythe de Noé) comme un très grand coracle, mais d’autres textes la décrivent comme un bâtiment cubique ou rectangulaire.

Selon les écrivains anciens, le cadre de la coracle était autrefois couvert de cuir de cheval ou de taureau. Timée de Tauroménion, historien grec du IIIe siècle av. J.-C., écrit que ces bateaux servaient au transport de l’étain entre les Cornouailles et le continent. Ce type primitif d’embarcation était utilisé chez les Celtes comme en a témoigné Jules César dans une description. Il en a même utilisé au cours de sa campagne d’Espagne.

Les petites coracles sont assez légères pour être portables par une personne seule, permettant au pêcheur ou à un habitant des bords de cours d’eau ou d’étangs de facilement le porter sur ses épaules ou de s’y abriter de la pluie. Photo réalisée à Hampi (état du Karnataka, Inde) en 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.