Habert de Chamechaude ( 1572 m)

Parti du Sappey en Chartreuse (1000 m d’altitude, environ), le 16 février 2019, à l’aube pour randonner au Habert de Chamechaude ( 1572 m), la montée fut faite sur une neige portante, en compagnie de quelques oiseaux .
Cela faisait plus de trois mois que je n’avais pas randonner, alors cela fût un peu plus dur que d’habitude…mais quel plaisir de se retrouver au sein de dame nature.
Façade Sud Est du sommet de Chamechaude. Je me rapproche du Habert…… La température est très agréable, je vous dirais même chaude pour l’époque ( je suis monté en petite polaire légère). Encore un petit effort mon Jacquot !
Vue sur le mont Aiguille (Vercors) 2087 m, avec tout à droite le Grand Veymont , 2341 m.
L’arrivée au Habert de Chamechaude. Cela me fait, un peu, penser aux forêts du grand Nord.
Le Habert de Chamechaude.
Vue sur la chaîne de Belledonne, avec en premier plan, le grand espace blanc, les Emeindras de dessus. Magnifique, je trouve.
La façade Est de Chamechaude, 2082 m. Petite anecdote, alors qu’il y a de l’espace, comme vous pouvez le constater par vous même, un homme en ski de randonnée a fallu qu’il se pose à 1 mètre de moi ! Je n’en revenais pas ! En plus ni bonjour, alors que je lui en avais adressé un, ni quoi que se soit, rien ! Que dire….
Vue sur la chaîne du Vercors. Que de beauté !
Arrière de de la dent de Crolles.
La dent de Crolles, 2062 m. Majestueux !
Le Sappey en Chartreuse, au premier plan, et au fond Le Moucherotte, 1901 m. Retour à 12h30 au point de départ. Petite anecdote lors de la descente, j’ai rencontré, entre autres, 6 asiatiques qui essayaient de monter au habert en, pour 5 d’entre eux, baskets . Très belle journée, pleinement vécue.
1+

3 réponses sur “Habert de Chamechaude ( 1572 m)”

  1. merci pour le partage de cette belle journée, et pour les anecdotes. Le groupe d’asiatiques doit être testeurs chez Li Ning -)
    Très belles photos ; celle avec l’Emeindras en 1er plan est magnifique.

    1. Tout d’abord, merci pour votre commentaire. C’est vrai qu’été comme hiver, on ne s’en lasse pas d’aller au habert…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *